Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2012

La légende dorée

Jacques de Voragine, Hervé Savon, abbé Roze, hagiographie, vie des saints, Gênes, Moyen-Âge, 1264, église catholique, histoire des saints, légende
Sainte Marie-Madeleine, par Puvis de Chavannes

Titre : La légende dorée (tomes I et II)

Auteur : Jacques de Voragine

Traducteur du latin : abbé JB M Roze

Editeur : GF Flammarion

Genre : hagiographie

Eléments de signalement : Chronologie et introduction par Hervé Savon

Date de parution : vers 1264

Date de cette édition 1967

Pays de l'auteur : Italie (Gênes)

Nombre de pages : Deux tomes de 500 pages

 

Arrivée dans la bibliothèque : acheté autour de 2010

 TOME I :

Première phrase : "Tout le temps de la vie présente se divise en quatre parties : le temps de la déviation, de la rénovation ou du retour, de la réconciliation et du pélerinage".

Première phrase de la page 250 : "Il ajoute : "Elle est vraiment pleine, car de sa plénitude tous les captifs reçoivent rédemption ; malades, guérisons ; tristes, consolation ; pécheurs, pardon ; justes, grâces ; anges, allégresse ; enfin toute la Trinité, gloire, le Fils de l'homme, substance de la chair humaine".

Dernière phrase : "On voulait le jeter une seconde fois dans le feu, le peuple l'en arracha, et Dieu fut loué magnifiquement dans la personne de son saint apôtre."

TOME II

Première phrase : "Christophe était Chananéen ; il avait une taille gigantesque, un aspect terrible, et douze coudées de haut."

Première phrase de la page 250 : "Mais il supporta de bon coeur ses persécutions".

Dernière phrase : "C'est ce que m'ont raconté des personnes qui étaient présentes".

COMMENTAIRE

 La vie des saints de l'église catholique par Jacques de Voragine. La légende et l'histoire s'y épousent en noces somptueuses. Beau texte, belles histoires, qui ont nourri la culture européenne (et mondiale)

07/09/2012

Histoire de la Monarchie de Juillet

Threau-Dangin, Louis-Philippe, monarchie de Juillet, Duc d'Orléans 

Titre : Histoire de la Monarchie de Juillet

Auteur : Paul Thureau-Dangin

Editeur : E. Plon, Nourrit

Genre : Histoire

Eléments de signalement : En sept tomes

Date de parution : De 1884 à 1892

Date de cette édition : 1884

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : environ 450 pages par livre

Format : 15,5x24,5

Censure :

Arrivée dans la bibliothèque : 31 août 2012 (acheté aux Sables d'Olonne)

 

Première phrase : "Pour qui place un peu haut son idéal politique, la France, depuis quatre-vingts ans, n'offre pas d'époque plus intéressante à étudier que celle où elle a été en possession de la monarchie constitutionnelle." Préface du tome 1

Première phrase de la page 30 : "Ceux qui venaient de condamner la vieille monarchie pour atteinte au pacte constitutionnel, ne semblaient-ils pas engagés d'honneur et de logique à le respecter ?" Tome 1

Dernière phrase : "Peut-on dire que l'événement ait démenti cette prédiction ?"

COMMENTAIRE

Un livre passionnant, très bien écrit, rempli d'anecdotes passionnantes


EXTRAIT :

Comment un ministre enlève des auciens ministres lors de laur procès pour leur éviter d'être lynchés par la foule :

"La perplexité du jeune ministre est grande, toutefois il ne perd pas la tête. Les débats sont à peine terminés, et l'arrêt n'est pas encore rendu, qu'il s'empare des accusés, les enferme dans une voiture bien attelée, entoure celle-ci d'un escadron de chasseurs, monte lui-même sur le cheval d'un sous-officier, et enlève le tout au galop, avant que personne se doute de ce coup de main accompli avec une si heureuse hardiesse"

08/08/2012

La malédiction Lapérouse

Lapérouse 2.png

Titre : La malédiction Lapérouse 1785-2008 Sur les traces d'une expédition tragique

Auteur : Dominique Le Brun - Louis XVI - Monsieur de Lapérouse - Association Salomon

Illustrateur :

Editeur : Omnibus

Genre : Histoire, documentaire

Date de parution : 2012

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 1184

Arrivée dans la bibliothèque : 2012

Dominique Le Brun, La Pérouse, La malédiction Lapérouse, La Pérouse, Louis XVI, association Salomon, Guaham, Omnibus, naufrage, malédiction, littérature maritime

Première phrase : 

"Si l'on en croit la légende, quelque temps avant son exécution, Louis XVI aurait interrogé son entourage :

- A-t-on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ?"

Première phrase de la page 30 : "Il pourra relâcher à l'île de Tinian ; mais il combinera la durée de son séjour et sa route ultérieure, avec la mousson du nord-est, qui ne commence qu'en octobre au nord de la Ligne ; de manière qu'en quittant l'île de Tinian, il puisse longer et reconnaître les nouvelles Carolines, situées dans le sud-ouest de l'île de Guaham, l'une des Mariannes, et dans l'est de celle de Mindanao, l'une des Philippines."

Dernière phrase : "Elles continuent de se tisser dans le plus grand océan qui, lui, ne fait aucune distinction".

11/04/2012

Guerre de la Vendée et des Chouans

guerre de la vendée et des chouans,un terroriste dénonce la terreur,joseph lequinio,jean artarit,editions du centre vendéen de recherches historiques,mémoire de vendée,lequinio brûle la cervelle à un prisonnier,robespierre

Titre :
Guerre de la Vendée et des Chouans

Sous-titre :
Un terroriste dénonce la terreur

Auteur :
Joseph Lequinio

Edition critique par Jean Artarit

Editions du Centre vendéen de recherches historiques - 2012

Collection "Mémoire de Vendée"

Illustrations de couverture et quatrième de couverture :
"Lequinio brûle la cervelle à un prisonnier", gravure, d'après un dessin du temps & gravure d'un portrait de Lequinio

255 pages

 Première phrase "La Convention a décrété, le 8 vendémiaire présent, l'impression de la correspondance des représentants avec le Comité de salut public sur la guerre de la Vendée".

Première phrase de la page 140 : "L'armée qui avait investi le village et qui s'était portée dans les villages voisins, s'étaient emparée de plusieurs habitants".

Dernière phrase : "Elle me dit que, dans pareil cas, il faudrait agir encore de même".

Texte de la quatrième de couverture :

"En ce premier avril 1794, en pleine Terreur, un homme fait face à Robespierre et au tout-puissant Comité de salut public. C'est Lequinio, un député qui ne leur passe rien de la "barbarie la pus outrée" alors déchaînée contre la Vendée : depuis les femmes et les filles de patriotes violées par des soldats de la République, jusqu'aux nourrissons qu'ils promènent au bout de leurs baïonnettes.

Dans ce même rapport pourtant, Lequinio envisage froidement l'extermination de ce qui reste de la population vendéenne. Et c'est lui qui a, de sa propre main, abattu un Vendéen dans la prison de Fontenay, puis y a créé une Commission militaire particulièrement sanguinaire.

Jean Artarit ne nous offre pas seulement ici la première édition critique de ce texte fondamental. Il nous dévoile les ressorts intimes d'un homme dont le père a été jadis tué à coups de pierres par des paysannes. L'extermination de 400 000 personnes, pourquoi pas, ajoute le terroriste dans son livre paru le 22 octobre 1794, mais alors sans cruauté, avec compassion même, pour éviter "la souillure des remords".

On peut lire un extrait de ce livre, où Joseph Lequinio insiste pour exterminer les Vendéens "avec compassion et pitié"

19/02/2012

Journal d'une mère de famille pied-noir

guerre d'algérie,fln,massacres,barbouzes,1962 

Titre : Journal d'une mère de famille pied-noir

Auteur : Francine Dessaigne

Illustrateur :

Traducteur 

Editeur : L'Esprit nouveau

Genre : Témoignage

Eléments de signalement : Avant-propos de Louis Rougier

Date de parution : 1962

Date de cette édition :1962

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 242

Format : 14 X 20

Censure :

Dédicace :

Arrivée dans la bibliothèque : Années 80

 

Première phrase : 

Première phrase de la page 30 : 

Dernière phrase : 

COMMENTAIRE

Meurtres et assassinats se succèdent. Le F.L.N. ne fait pas de quartier, ni aux français, ni aux algériens qui ne sont pas "des leurs". Ce qui est le plus stupéfiant pour moi dans ce livres, c'est la confiance aveugle des français d'Algérie, les pied-noirs, envers les dirigeants français et même algériens.

Extrait

"Lundi 12 mars 1962. - Un instituteur et un instructeur ont été tué par le F.L.N. devant leurs élèves, à la sortie des classes. Le personnel enseignant décide de faire grève dans les écoles primaires.
Les journaux ne paraissent pas aujourd'hui. La grève a été décidée après l'assassinat de deux reporters.
Les habitants de Bab-El-Oued ont découvert en sortant ce matin un cadavre qui se balançait au-dessus de leurs têtes. Un câble avait été tendu entre deux balcons du troisième étage de part et d'autre d'une rue. L'homme, entièrement nu, pendait au milieu. Il paraît que c'était un barbouze."

 

11/02/2012

Journal d'un prêtre en Algérie. Oran 1961 - 1962

guerre d'algérie,michel de laparre,eglise de france,meurtres,tortures 

Titre : Journal d'un prêtre en Algérie. Oran 1961 - 1962

Auteur : Michel de Laparre

Illustrateur :

Traducteur 

Editeur : Jean Curutchet - Editiond Harriet

Genre : Journal

Eléments de signalement : Préface du Bachaga Boualam

Date de parution : 1964

Date de cette édition : 1996

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 218

Format : 15 X 21

Censure :

Dédicace : anuscrite de l'auteur en 2003

Arrivée dans la bibliothèque : 7 juin 2010

 

Première phrase : 

Première phrase de la page 30 : 

Dernière phrase : 

COMMENTAIRE

Michel de Laparre fut envoyé par l'église de France comme curé d'une paroisse exactement au moment de la fin de la présence française en Algérie. Il nous donne donc le regard de quelqu'un qui est brutalement parachuté en pleine guerre par une église qui était principalement pour l'indépendance de l'Algérie. Son point de vue sur la vie des français et des musulmans est donc particulièrement intéressant : il décrit leurs souffrances et découvre l'indifférence de l'Etat français et des français métropolitains.

Extrait

"Il n'y a plus de mécanicien dans la ville. Le train a un atelier de réparation-auto, le seul à Oran. L'A.L.N. (armée algérienne) s'est présentée ces jours-ci pour le prendre, mais sans aucun spécialiste. On leur a répondu qu'on ne pourrait donc plus rien réparer, même pas les camions de l'A.N.L. qui sont déjà à moitié massacrés. Pourront-ils rouler encore trois mois ? Il se sont rendus à cette pertinente raison et ont laissé le train à l'atelier. Mais on ne donne pas six mois pour que les voitures de la ville soient toutes démolies. Déjà on ressort les bicyclettes. Ainsi passent les civilisations."

Voir aussi dans la Bibliothèque : Journal d'une mère de famille pied-noir
Un secret d'Etat de jean Jacques Jordi, Aimée et souffrante Algérie.

 

07/02/2012

Histoire des Francs

Histoire des Francs.jpgTitre : Histoire des Francs

Auteur : Grégoire de Tours

Illustrateur :

Traducteur : Traduit du latin par Robert Latouche

Editeur : les Belles Lettres

Genre : Essai

Eléments de signalement :

Date de parution aux Belles Lettres: 1995

Date de cette édition : 2005

Pays de l'auteur : Gaule

Nombre de pages : 354

Format : 12,5 X 19,5

Censure :

Dédicace :

Arrivée dans la bibliothèque : 2005

 

Première phrase : 

Première phrase de la page 30 : 

Dernière phrase : 

COMMENTAIRE


Extraits

"Clovis dit à son entourage : "C'est avec beaucoup de peine que je supporte que ces Ariens occupent une partie des Gaules. Marchons avec l'aide de Dieu et quand ils auront été vaincus nous soumettrons leur terre à notre domination". Cette harangue ayant plus à tous, l'arme fut mobilisée et il se dirigea sur Poitiers".

 

24/01/2012

La chute de la junte militaire éthiopienne (1987-1991)

junte éthiopienne.jpgTitre : La chute de la junte militaire éthiopienne (1987-1991)

Auteur : Marc Fontrier 

Éditions de l'Harmattan, 1999

Arrivée dans la bibliothèque : 2001 ou 2002

Première phrase : "Pour reprendre à l'ambassadeur Gontran de Juniac une formule simple à laquelle adhéreront tous ceux qui ont parcouru les hautes terres d'Afrique, l'Éthiopie est "un monde à part"". 

Première phrase de la page 30 : "La veille, Mängestu lors d'un long discours inaugural a qualifié la passation de pouvoir au shängo de "prise de pouvoir par le peuple".

Dernière phrase : "Veuf depuis 1989, le général Tasfayé Gäbrä-Kidan est père de trois enfants, deux filles et un garçon, qui ont tous suivi leurs études à l'étranger". 

Commentaire : en 515 pages, Marc Fontrier déploie l'histoire serrée de la chute de la junte militaire éthiopienne. Un polar ? Une fresque ? Un très beau travail. Le genre de livres que ne lisent que les spécialistes et qui pourrait passionner (et instuire) les foules. C'est intéressant si l'on s'intéresse à l'Éthiopie, à l'Afrique, à la guerre, à la géopolitique, à la révolution, au combat, à la stratégie, aux carrières politiques, et à mille autres choses encore. Le style est parfaitement efficace.

23/01/2012

Histoire de l'Éthiopie d'Axoum à la révolution

 Berhanou Abebe, Centre français d'études éthiopiennes, Histoire de l'éthiopie d'axoum à la révolution, Axoum 

Titre : Histoire de l'Éthiopie d'Axoum à la révolution

Auteur : Berhanou Abebe

Editeur : Centre français d'études éthiopiennes et Maisonneuve et Larose

Genre : histoire

Eléments de signalement : beau style français, parfois incertain, par un étranger

Date de parution : 1998

Pays de l'auteur : Éthiopie

Nombre de pages : 230

Arrivée dans la bibliothèque : vers 2002

 

Première phrase : "L'histoire de la fondation d'Axoum, comme celle de toutes les cités antiques, commence par des mythes". 

Première phrase de la page 60 : "Mais cette visite rend Iyassou Ier suspect aux yeux du clergé et du public."

Dernière phrase : "Seule la souveraineté du peuple pourra écarter les dangers de la suprématie d'un groupe ou d'un individu, fut-il l'atsé, le monarque abolu ou le parti ; elle seule pourra réaliser une démocratie où le gouvernement est au service du peuple et non l'inverse".

COMMENTAIRE

 Berhanou Abebe a entrepris et réalisé avec courage et brio une histoire de l'Éthiopie complète, qui décrit de façon claire et exhaustive la magnifique fresque de ce pays méconnu. 

Acheter l'Histoire de l'Éthiopie d'Axoum à la révolution

 

 Berhanou Abebe, Centre français d'études éthiopiennes, Histoire de l'éthiopie d'axoum à la révolution, Axoum

Le journal d'Addis relate la mort de Berhanou Abebe en 2008

22/01/2012

Une géographie politique de l'Éthiopie

 Jean Gallais, Éthiopie, politique, géographie

Titre : Une géographie politique de l'Éthiopie - Le poids de l'État

Auteur : Jean Gallais

Editeur : ECONOMICA Liberté sans frontières

Genre : étude géographique et politique

Date de parution : 1989

Pays de l'auteur : Jean Gallais est français

Nombre de pages : 208

Format :

Censure : non

Arrivée dans la bibliothèque : vers 2002

 

Première phrase : "Il est exceptionnelle qu'une aire culturelle aussi étendue, qu'un État aussi durable, soient fortement liés à un cadre naturel aussi vigoureux". 

Première phrase de la page 30 : "Le Choa possède un ensemble de lieux historiques importants dont les capitales successives d'Ankober à Addis, mais pour le menu peuple le coeur de la province est peut-être Debré Libanos, métropole de l'ordre conventuel le plus puissant".

Dernière phrase : "La géographie ne peut faire l'économie sur ces divers plans du renouvellement des sciences sociales qui ouvrent une voie rajeunie à l'interprétation des rapports entre les sociétés et la nature".

20/01/2012

Afä-Wärq, un intellectuel éthiopien témoin de son temps

Titre : Afä-Wärq, un intellectuel éthiopien témoin de son temps - 1868-1947afe work, intellectuel éthiopien, alain rouaud

Auteur : Alain Rouaud

Editeur : Editions du CNRS

Genre : biographie érudite

Date de parution : 1991 (vendu 250 francs)

Pays de l'auteur : Alain Rouaud est français, breton.

Nombre de pages : 363

Format :

Censure : non

Dédicace : à Martine Mesnager. Suit un texte en amharique que je ne sais pas reproduire avec cette plateforme blogale

Arrivée dans la bibliothèque : vers 2002

 

Première phrase : "Si la vie d'Afä-Wärq est mal connue, sans doute est-ce parce que les choix politiques qui furent les siens dans les dernières années de sa vie et sa condamnation entourèrent son nom d'un halo trouble propre à décourager les entreprises biographiques."

Première phrase de la page 33 : "Afä-Wärq Gäbrä-Iyäsus (en transcription italienne Afework) est né au bord du lac Tana, à Zägé, dans la province du Goggam le 10 juillet 1868, soit, dans le calendrier éthiopien, le vendredi 4 hamlé 1860, année de la Saint Jean".

Dernière phrase : "Elle mourut de maladie, le 3 avril 1830, sans doute en ignorant que son mari, Gugsa, accusé de rébellion, venait d'être tué deux jours auparavant par des soldats du gouvernement de Täfäri". 

COMMENTAIRE : passionnante biographie de l'auteur du premier roman moderne écrit en amharique (langue officielle de l'Ethiopie) 

Lisez-vous l'italien ? Un bel article sur cette biographie d'Afa-Wärq

19/01/2012

Le mausolée royal de Maurétanie

Titre : Le mausolée royal de MaurétanieBrahim Mezhoudj,Abdelhamid Hadjiat,mausolée royal de Maurétanie,Mounir Bouchenaki

Auteur : Mounir Bouchenaki

Traduction en arabe de Abdelhamid Hadjiat

Editeur : République algérienne démocratique et populaire, Ministère de l'éducation nationale

Date de parution : Alger, 1970

Format :

Censure : non

Préface de Brahim Mezhoudj

Arrivée dans la bibliothèque : mystère...

 

Première phrase : "Entre Alger et Cherchell, sur une des crêtes du Sahel, s'élève le Tombeau de la Chrétienne, ou plus justement, le Kbour-er-Roumia comme on l'appelle traditionnellement."

Première phrase de la page 15 : "Aussitôt après le second couloir, le plafond bas fait place à une voûte élevée et les parois s'écartent : on arrive à la galerie circulaire à laquelle on accède par quelques marches". 

Dernière phrase : "Mais le caractère le plus frappant reste la présence de ce monument africain attachant par sa beauté sobre et grandiose, présence à la fois majestueuse et mystérieuse qui fait du Tombeau un des plus beaux vestiges du passé humain de l'Afrique du Nord". 

COMMENTAIRE 

17/01/2012

Les dessous de la guerre

guerre de 1914,soldats massacrés,comités secretsTitre : Les dessous de la guerre (révélés par les Comités secrets)

Auteur : Paul Allard

Illustrateur :

Traducteur 

Editeur : Les éditions de France

Genre : Pamphlet. Cri de colère

Eléments de signalement : manquent les pages 225 à 240

Date de parution : 1932

Date de cette édition : 1932

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 296

Format : 12 X19

Censure :

Dédicace :

Arrivée dans la bibliothèque : Début des années 1980

 

Première phrase : 

Première phrase de la page 30 : 

Dernière phrase : 

COMMENTAIRE :

Livre de révolte sur la manière dont les chefs politiques et militaires ont traité les soldats. Réunis en "comité secret" le gouvernement et les députés ont eu accès à des informations qui les ont épouvantés, scandalisés ; malheureusement ils n'ont guère été plus efficaces et se sont contentés de s'indigner.
Le contenu de ces "Comités secrets" est accessible sur internet ou au Journal officiel. 

Extraits

"Alors se passa cette chose terrible : Surgissant des crêtes de l'Aisne et frappant par derrière les troupes qui avançaient, les mitrailleuses ! ... Je vois encore ces hommes - je les verrai toute ma vie - chasseurs, fantassins, coloniaux, Sénégalais, revenant comme des fous et croyant que c'étaient nos mitrailleuses qui nous tiraient dessus !"

"Je vois - je verrai toute ma vie - ces groupes errants de noirs - sur ce plateau de Craonne - allant au hasard, n'ayant même pas l'initiative de se mettre dans les tranchées, cherchant des chefs et se faisant briser, proies trop faciles des impitoyables mitrailleuses qui les prenaient, en flanc, de tous côtés ! "

"Le 20 avril, j'ai vu, de mes propres yeux, 800 grands blessés gisant dans les salles de l'hôpital sans avoir été opérés. Quand j'ai demandé au médecin chef ce qu'il se proposait de faire, il m'a répondu qu'il lui était absolument impossible de rien faire : il n'avait pas de chirurgien ! "

Dien Bien Phu. Citadelle de la gloire

dien bien phu,guerre d'indochine 

Titre : Dien Bien Phu. Citadelle de la gloire

Auteur : L. Bornert

Photos  : ?

Traducteur 

Editeur : Collection "Document du monde" dirigée par Roger Dermée

Genre : Récit

Eléments de signalement :

Date de parution : 22 septembre 1954

Date de cette édition : 22 septembe 1954

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 176

Format : 18 X 22,5

Censure :

Dédicace :

"Le sacrifice des soldats de Dien Bien Phu a fait apparaître au monde entier la réalité de la guerre d'Indochine ; il a fait revivre la glorieuse armée française et a prouvé qu'elle n'était pas un momnument historique, mais toujours une actualité. Il a réveillé peut-être, dans bien des consciences, l'idée d'un devoir à remplir et de ce fait il n'a pas été inutile. Le livre de M. Bornert doit le faire mieux connaître" Commandant Martinelli

Arrivée dans la bibliothèque : 14 janvier 2011

 

Première phrase : 

Première phrase de la page 30 : 

Dernière phrase : 

COMMENTAIRE

 

Une chrétienne au siècle des Lumières (tomes 1 & 2)

 

Titre : Une chrétienne au siècle des Lumières (tomes 1 & 2)

Auteur : Anne-Paule Dominique de Noailles

Illustrateur :

Traducteur 

Editeur : Philippe et Patrick de Laubier, aux Editions Tequi

Genre : Biographie

Eléments de signalement : Tome 1 "

"Avertissement : A l'occasion de l'année de la famille et du bicentenaire de l'Oratoire et du cimetière de Picpus qu'elle a fondé, et à l'intention de ses 771 descendants vivant en 1994, nous rééditons l'ouvrage, écrit par A. Callet et imprimé en 1864 à Paris chez AD. Lainé et J. Havard, intitulé "Anne-Paule-Dominique de Noailles Marquise de Montaigu".

Tome2

Notice sur la vie de A.L.H. d'Aguesseau, duchesse d'Ayen. Trois récits sur l'exécution. Mémoires de la duchesse de Duras.

Date de parution : 1994

Date de cette édition ; 1994

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 488 et 326

Format : 13,5 X 21

Censure :

Dédicace :

Au lieu de "numéro °", dédicace manuscrite à Samuel

Arrivée dans la bibliothèque : 1994

 

Première phrase : 

Première phrase de la page 30 : 

Dernière phrase : 

COMMENTAIRE

Récit de l'exécution par la guillotine en 1794 de Madame la maréchale de Noailles (née le 13 janvier 1724), de la duchesse d'Ayen (née le 12 février 1737)  et de la vicomtesse de Noailles (née le 11 novembre 1758), sa fille. Souvenir d'une soeur, d'une fille, récits ... composent ces deux tomes et passionnent le lecteur mieux que n'importe quel thriller. 

Sentiment d'épouvante devant les atrocités de la Révolution. 
J'en retire également cette réflexion - après d'autres lectures de témoignages en temps de guerre ou de révolutions - : les personnes en danger de mort ont beaucoup de mal à regarder la réalité en face : elles sont aveugles ou du moins espèrent toujours s'en sortir. Même phénomène pour les juifs, pour les français d'Algérie !


Extraits

"Madame la maréchale de Noailles, ayant mis pied à terre, s'assit, à cause de son grand âge, sur un banc de bois, tout près de l'instrument du supplice. Elle avait les yeux baissés et l'air fort calme, malgré les injures que quelques forcenés ne craignaient pas de lui adresser en un pareil moment. Elle monta la troisième sur l'autel du sacrifice. "Je n'avais point oublié de faire pour elle, dit l'abbé Carrichon, ce que j'avais fait pour son beau frère et sa belle-soeur Mouchy. Six dames furent ensuite immolées ; puis vint le tour de la duchesse d'Ayen (...). Quand elle fut sur l'échafaud, le bourreau lui arracha son bonnet qu'une épingle retenait encore à ses cheveux ; la douleur qu'elle en éprouva se peignit aussitôt sur ses traits, mais s'effaça à l'instant pour faire place à la plus angélique douceur. Sa fille eut le bonheur d'être sacrifiée aussitôt après elle".